Le Collectif démocratie et libertés
Signer la pétition

Agenda du Collectif Nous contacter.
La carte des caméras de vidéosurveillance à Paris. Testez vous sur la vidéosurveillance.

    

Qui sommes-nous ?

- Act-up (Paris)
- Alternative Libertaire (Paris)
- Les Alternatifs (Paris)
- Les Amis de Tolbiac / Le Barbizon (Paris 13)
- Association Cité Prost (Paris 11)
- Association Saint-Bernard (Paris 11)
- Estampe et Art Populaire (Paris 20)
- ATTAC (Paris 12)
- Cap21 (Paris)
- Chemins verts (Paris 11)
- Le Collectif 12 (Paris 12)
- Comité Métallos (Paris 11)
- Commune libre d’Aligre (Paris 12)
- La Coopérative (Paris 18)
- Fondation Copernic
- L’IPAM
- LDH Paris 10/11
- LDH Paris 12
- LDH Paris 13
- LDH Paris 18
- LDH Paris 20
- Le MRAP (Paris)
- Le Moulin à café (Paris 14)
- Le NPA (Paris)
- L’Ogresse (20e)
- Le Parti de Gauche (Paris)
- Le PCF (Paris)
- Privacy France (Big Brother Awards)
- Souriez, vous êtes filmés
- Sud PTT (Paris 12)
- Sud Ville de Paris (Paris)
- Union syndicale Solidaires (Paris)
- Urbanisme & démocratie (Paris 14)
- Les Verts (Paris) ...





Problèmes d'affichage ou pour signer la pétition ?


Nouvelle implantation des caméras à Paris

jeudi 20 août 2009, par CDL

Issue de l’avis des maires sur le projet 1000 caméras, la nouvelle implantation des caméras a été mise en ligne sur la préfecture de police.

Les cartes du CDL ont été refaites également. Vous trouverez la nouvelle version des cartes dans notre documentation.

Un petit mot sur la méthode utilisée pour cette mise à jour. La communication de la préfecture n’a jamais fourni un plan complet des caméras. Ceux présentés sur notre site sont reconstitués à partir de leurs cartes d’arrondissement toujours incomplètes car ignorant les caméras de l’autre coté de la rue en limites d’arrondissements. C’est une méthode grossière qui dissimule parfaitement la nature massive de cette surveillance.

On constate sur cette nouvelle version que certaines caméras "particulières" ont été "supprimées" sur demande des maires. En réalité, elles ont été déplacées et non supprimées. Ce n’est pas anecdotique.

On voit ici clairement que la réflexion sur l’implantation des caméras n’est pas du tout liée à une "efficacité" du système tant vantée et jamais prouvée mais à une enveloppe globale de caméras. Où va t’on les mettre ? Il importe peu dans ce cas de figure de savoir à quoi elles servent, il faut les placer à tout prix. Ce n’est vraiment pas sérieux.

C’est ainsi que des zones non "criminogènes" pour reprendre les termes de la préfecture dans la première version, le deviennent dans la deuxième version. Sans raisons justifiées, juste parce qu’ils ont cédé à l’intérêt particulier ou qu’il reste des caméras à placer pour pouvoir dépenser le budget prévu au départ.

On ne peut pas dire que ces projets d’implantations respirent le sérieux et la réflexion à la lecture cartographique des changements.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Crédits